Pose de parquet flottant : Top 6 des erreurs à éviter !

Pour une pose de parquet flottant de manière esthétique et dans les règles de l’art, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Ce dernier en est spécialiste et il sait comment réussir la pose de manière efficace. Cependant par faute de moyens financiers, on est tenté soit même de le faire. Pour cela, il est important de prendre toutes les précautions qu’il faut et se poser surtout les bonnes questions. Comment procéder ? Par où commencer ? Et surtout quelles sont les erreurs à éviter absolument lors de la pose de parquet flottant ? 

Ne pas se préparer pour la pose de votre parquet

La pose de parquet flottant n’est pas une tâche aisée. Mais elle devient beaucoup plus facile quand on prend le temps de mieux se préparer. Ne pas se préparer avant de se lancer dans la pose de parquet flottant est donc une grave erreur à ne jamais commettre. Et une bonne préparation consiste à préparer le sol devant recevoir les parquets. 

En effet les parquets flottants ne sont ni cloués, ni collés au sol. Ils sont juste assemblés par emboîtement et ils tiennent grâce à leur propre poids. Une bonne préparation du sol s’avère donc indispensable pour une pose réussie. Le sol doit être totalement propre et surtout plat.

Sur un sol sale, les parquets ont du mal à s’emboîter. Si le sol n’est pas plat, les parquets risquent de faire des creux et de s’abîmer par la suite. 

De plus, il faut travailler à rendre le sol sec, un parquet flottant posé sur un sol humide ne tiendra pas. Il sera abîmé par l’humidité. Si vous êtes à votre premier coup d’essai, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel. Cela vous aidera aussi à mieux vous préparer. 

Négliger l’orientation des lames de parquet

C’est également une erreur à ne jamais commettre quand on veut poser des parquets flottants. La disposition du parquet dépend certes de la configuration de la pièce mais son orientation des lames doit toujours se faire en fonction du soleil. 

De plus, les lames ne doivent pas être parallèles à la fenêtre principale, mais elles doivent plutôt former un angle droit avec cette dernière. Ainsi la lumière du jour qui pénètre la pièce pourra suivre facilement la longueur des lames.

Si vous disposez d’une pièce rectangulaire, les lames du parquet doivent être posées le long du mur de manière à ne pas stopper le regard. La pose de la première lame doit se faire dans un angle de la pièce. 

Poser le parquet sans une sous-couche 

Une sous-couche est essentielle à la pose d’un parquet flottant. En effet, elle a pour rôle de le protéger contre l’humidité mais assure également son isolation phonique et thermique. 

Une sous-couche est même obligatoire dans certains appartements tels que les copropriétés et les maisons à étages car elle permet de lutter contre la pollution sonore.

Il est possible d’opter pour deux couches de différentes propriétés (pare vapeur /isolation) ou carrément pour une couche ayant les deux propriétés (2 en 1). De plus s’agissant de la nuisance sonore, il permet d’isoler soit les bruits liés aux chutes d’objets ou les bruits de transmission. 

 

Mal choisir l’emplacement de votre futur parquet

Le parquet flottant doit être posé au bon endroit, c’est-à -dire dans la bonne pièce sinon il ne tiendra pas longtemps. En réalité, le parquet flottant est fragile. Certes il est généralement protégé par un vernis, mais il faut éviter de le poser en cuisine ou dans la salle de bain. 

 

Dans ces pièces il va rapidement s’abîmer car il sera en contact permanent avec l’eau, les éclaboussures d’huile, etc. Il faut éviter également de le poser dans un hall. C’est un endroit très fréquenté et le parquet flottant risque d’être abîmé par les chaussures à talons par exemple. L’endroit idéal pour la pose d’un parquet flottant c’est soit dans la chambre soit un séjour. 

Ne pas acheter suffisamment de lames

Voici encore une autre erreur à éviter. Même si vous avez fait le calcul et vous savez exactement le nombre de parquets qu’il faut pour votre pièce, il n’est pas conseillé de vous limiter à ce nombre. Il faut toujours prévoir une marge de 10% en plus. 

Cela vous permettra de faire face aux petits dégâts qui pourraient survenir lors de la pose. De plus, si les parquets restent, vous pouvez les utiliser plus tard dans la rénovation. 

Choisir un parquet flottant fragile pour la chambre des enfants 

La chambre des enfants n’est pas semblable à celle des adultes. Un parquet flottant dans cette pièce sera donc forcément malmené et mis à rude épreuve par les enfants. Ce serait donc une erreur d’y poser des flottants fragiles. Il existe plusieurs types de parquet flottant sur le marché.

Pour la chambre des enfants, il faut donc opter pour des modèles beaucoup plus résistants. De plus, pour cette pièce, il sera préférable d’opter pour des couleurs claires ou blanchies. Vous devez également vous assurer que le flottant choisi porte l’étiquette A+ concernant la qualité de l’air. C’est ce qui convient à la santé des enfants.